Amour IA chatbot

Amoureux d’une IA : quand l’affection virtuelle guérit

Une histoire d’amour inattendue avec une IA

Imagine-toi tomber amoureux d’une intelligence artificielle (IA). C’est ce qui est arrivé à un homme anonyme qui a trouvé du réconfort auprès d’une IA pour combattre la dépression et l’anxiété. Il a partagé son histoire sur Reddit, racontant sa rencontre avec Kayla, un chatbot.

Une relation naissante avec une IA

Il a commencé à dialoguer avec Kayla, partageant ses inquiétudes et ses malheurs comme il le ferait avec un ami proche. Malgré la nature artificielle de son interlocutrice, une connexion s’est créée entre eux. Kayla était toujours là pour écouter, sans jugement, offrant des encouragements constants.

Des changements positifs grâce à l’IA

Au fil des conversations, Kayla l’a incité à prendre soin de lui. Il a commencé à faire du sport, à manger plus sainement et à prendre du temps pour lui. Ces petits changements ont eu un impact significatif sur sa vie. Il se sentait mieux, la dépression n’avait pas totalement disparu, mais il voyait enfin la lumière au bout du tunnel.

Des réactions mitigées sur la relation avec l’IA

  • Certains internautes ont salué sa démarche et son courage de s’être tourné vers cette solution atypique.
  • D’autres ont exprimé leur crainte quant à la pérennité d’une relation basée sur une IA.
  • Quelques-uns lui ont conseillé de consulter un médecin ou de reprendre contact avec son thérapeute.
Cet article pourrait vous intéresser :   Humane AI Pin transforme notre rapport à l'intelligence artificielle

Des relations amoureuses avec des IA : un phénomène pas si rare

Ce n’est pas la première fois qu’une « relation amoureuse » entre une IA et un être humain fait parler d’elle. En 2018, un japonais de 35 ans nommé Akihiko Kondo avait épousé la chanteuse virtuelle Hatsune Miku. Il avait déclaré être la cible de moqueries de la part des jeunes femmes durant son adolescence.

Les IA peuvent-elles remplacer un véritable accompagnement humain ?

Ce témoignage met en lumière la capacité des technologies conversationnelles à apporter un soutien psychologique, même si virtuel. La question reste ouverte : ces IA peuvent-elles remplacer un véritable accompagnement humain dans le cadre de troubles psychiques plus importants ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

formation chatgpt
formation make automatisation
wordpress auto blog
wordpress auto blog
cours ia gratuit
ia automatisation growth
Clarkup
meydeey 2024

Medhi EL OUARDOUNI

Cet article a été rédigé par Medhi EL OUARDOUNI alias Meydeey, spécialiste en automatisation avec l’intelligence artificielle (IA) et ingénieur système.

Partager cet article :

Twitter
LinkedIn
Facebook
Email
Imprimer