Négociation IA Chine États-unis

Négociation IA Chine États-Unis : enjeux et perspectives de sécurité

« `html

Les États-Unis et la Chine entament leurs premières discussions sur l’intelligence artificielle (IA) à Genève. Les États-Unis prévoient d’exprimer leurs préoccupations concernant l’utilisation de l’IA par la Chine. Ces discussions ont été annoncées lors de la visite du secrétaire d’État Antony Blinken à Pékin le mois dernier.

Objectifs des Négociations

Les États-Unis ne s’attendent pas à des accords concrets ou à des offres de coopération immédiates. L’objectif principal est d’établir un canal de communication pour échanger des points de vue et des perceptions des risques liés à l’IA.

Inquiétudes des États-Unis

Les responsables américains sont préoccupés par le développement rapide de l’IA en Chine, notamment dans les secteurs civil et militaire. Ils estiment que ces efforts peuvent menacer la sécurité nationale des États-Unis et de leurs alliés.

Les États-Unis ont déjà exprimé des inquiétudes concernant le potentiel d’ingérence électorale via l’IA, bien que ce sujet ne soit pas spécifiquement à l’ordre du jour à Genève.

Participants et Représentants

Les États-Unis seront représentés par Tarun Chhabra et Seth Center, responsables des technologies émergentes à la Maison Blanche et au Département d’État. La porte-parole du Conseil de sécurité nationale, Adrienne Watson, a confirmé leur participation.

Développement de l’IA en Chine

La Chine a fait du développement de l’IA une priorité nationale majeure. Elle déploie rapidement des capacités dans les secteurs civil et militaire. Les ingénieurs chinois en IA sont de plus en plus capables de produire des deepfakes, des imitations de personnes réelles ou décédées.

Cet article pourrait vous intéresser :   Comment transformer les limites de ChatGPT en sensibilité accrue ?

Réglementations et Coopération Internationale

Les États-Unis, l’Union européenne et la Grande-Bretagne travaillent à établir des réglementations sur l’IA pour protéger la vie privée et la sécurité des individus. La Chine a participé à une réunion majeure sur la sécurité de l’IA convoquée par la Grande-Bretagne l’année dernière.

Lors de cette réunion, la Chine et les États-Unis ont convenu de la nécessité de gérer collectivement les risques potentiels de l’IA au niveau mondial.

Contexte Géopolitique

Les tensions entre les États-Unis et la Chine se sont accrues ces dernières années. Cependant, les deux pays ont intensifié leur dialogue pour apaiser ces tensions. La semaine dernière, ils ont tenu des discussions sur le changement climatique, un domaine identifié par Biden comme ouvert à la coopération.

L’administration Biden continue de mettre la pression sur la Chine, avec des décisions attendues pour augmenter les tarifs sur les produits chinois à énergie propre. La technologie reste un sujet de friction clé, avec des limitations sur les exportations de semi-conducteurs avancés vers la Chine et des menaces d’interdiction de l’application TikTok.

Étiquetage du Contenu Généré par l’IA

TikTok a accepté de commencer à étiqueter le contenu généré par l’IA sur plusieurs plateformes. Cette décision vise à répondre aux préoccupations concernant la prolifération des deepfakes.

Conclusion

Les négociations sur l’IA entre les États-Unis et la Chine sont cruciales pour établir un dialogue et gérer les risques potentiels. Bien que des accords concrets ne soient pas attendus, ces discussions marquent un pas important vers une meilleure compréhension et coopération internationale dans le domaine de l’IA.

Cet article pourrait vous intéresser :   Comment utiliser ChatGPT sur Android en 4 étapes simples ?


« `

Auteur / autrice

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

GoHighLevel

Clarkup

Snapvid AI

Systeme IO

Tugan AI

meydeey 2024

Medhi EL OUARDOUNI

Cet article a été rédigé par Medhi EL OUARDOUNI alias Meydeey, spécialiste en automatisation avec l’intelligence artificielle (IA) et ingénieur système.

Partager cet article :

Twitter
LinkedIn
Facebook
Email
Imprimer